Chantal Belfort
Psychanalyste - Ostéopathe

Soins face à la douleur

Le corps, véhicule de l’âme, est la partie visible de l’être qui exprime concrètement sa souffrance. Autrement dit c’est un repère matériel de l’état de souffrance de la personne. Si tant est que le corps physique dans sa mécanique complexe est passible de douleurs liées aux traumatismes divers, l’être ne peut et ne doit pas être restreint à celui-ci. En effet, il est à appréhender aussi dans sa structure énergétique qui est sensible à son histoire de vie et marquée par notre émotionnelle face à l’environnement, aux différentes situations de la vie qui peuvent l’agresser.

Les émotions sont le propre de l’être humain et nous avons à apprendre à les gérer. En attendant, elles sont responsables de ce qui fait déséquilibre dans le corps physique. C’est au fil du temps l’apparition de nœuds dans les muscles, de raideurs articulaires, de diminution de la lumière dans les artères et vaisseaux, et enfin des dysfonctionnements organiques, empêchant la vie de circuler, tout ce qui génère mal être et douleur. L’accumulation de ce que l’on peut nommer stress, tensions, tout au long de la vie et dans les périodes riches en émotions (ruptures, deuils, perte de travail, maltraitances…) crée des déséquilibres mécaniques et une perte de la circulation énergétique ainsi qu’une perte d’ancrage avec la Terre et par là une perte de stabilité. Le travail effectué avec la personne est manuel et utilise l’Ostéopathie douce . Il s’agit de redonner un ééquilibre général qui ramène un état non algique à la personne, ceci au moyen des mains. Des techniques et postures, simples mais très efficaces sont proposées en complément pour améliorer au quotidien sa santé globale. Nous faisons de notre main un véritable outil d’investigation. Tel un horloger qui vérifie, rouage après rouage ce qui peut mettre la montre en panne, nous utilisons toutes les potentialités de notre main pour, réglage après réglage, pouvoir restaurer harmonie et bon fonctionnement. En allant au-delà du symptôme, nous nous intéressons à l’histoire du corps, à ses traumatismes les plus anciens, qui seront parfois passés inaperçus et à restructurer pour rétablir un bon fonctionnement du corps, loin de la douleur.